Analyse démographique des réanimations

Sous l’égide du CeMIR (Collège des Enseignants en Médecine Intensive de Réanimation), une étude démographique a été réalisée auprès de près de 250 services de réanimation de France, qu’ils soient en structure privée, publique ou militaire, universitaire ou extra universitaire. Ce rapport permet de se rendre compte du sous-effectif chronique de ces structures dans leur globalité et de la dynamique qui tend à l’aggravation : en moins de 10 ans, nous sommes passés de 163 postes vacants à plus de 300 en 2021 représentant ainsi plus d’un service de réanimation sur deux avec au moins un poste non pourvu dans ses effectifs. C’est ainsi le recours à l’intérim qui augmente pour faire face à ces difficultés et à la surcharge de travail qui en découle. L’étude permet aussi de faire un état des lieux de l’activité de réanimation en France : les localisations, la répartition des lits, l’activité hors pandémie. Retrouvez plus de détails dans l’étude complète ci-dessous.

Guide de la réserve sanitaire en soins critiques

Comme l’a confirmé la crise sanitaire que nous observons, c’est avant tout le manque de personnel qualifié aux soins critiques qui est un frein à l’augmentation du nombre de lits de réanimation si le contexte sanitaire devait l’exiger. Pour tenter de répondre à cette problématique, différentes sociétés savantes se sont rassemblées pour produire un Guide de la réserve soignante en soins critiques. Composée principalement d’infirmiers et d’aides-soignantes, cette Réserve donne aux établissements la souplesse pour répondre à des événements sanitaires augmentant le nombre de patients nécessitant des soins de réanimation. Ce guide propose un processus de mise en place d’une telle réserve, allant des objectifs de formation théorique au maintien des compétences au fil du temps en abordant le suivi administratif des soignants et les modalités d’engagement de la réserve. Le document est disponible ci-dessous.